Divorce Malin : le site consacré au divorce

Bienvenue sur notre portail d'informations dédié au divorce.

Comment divorcer ?

Parce que divorcer n’est pas une mince affaire, Divorce Malin vous en dit plus sur le sujet. Il faut déjà savoir au préalable que l’un des deux époux peut demander le divorce. Il n’est donc pas obligatoire que les deux personnes liées par le lien marital décident ensemble de divorcer pour que la procédure de divorce se mette en route. Vous ne souhaitez pas rester avec votre conjoint ? C’est de votre droit. L’autre ne peut en aucun cas vous en empêcher. Par contre, il peut jouer sur des éléments qui vont faire ralentir et traîner le divorce en longueur. D’où l’importance de bien établir le dialogue avec l’autre dès le départ, de jouer cartes sur table afin d’arriver à faire au mieux pour les deux parties.

Ensuite, sachez qu’il existe différents types de divorce. Dont deux grandes catégories : le divorce conflictuel et le divorce à l’amiable. Pour un divorce facile, rapide et à moindre coût, il faudra vous diriger vers le second type de divorce, également nommé divorce par consentement mutuel. Il est important de noter que pour partir vers cette voie, il convient que vous et votre époux(se) vous mettiez d’accord sur la cause de votre divorce et les conséquences qui vont en découler (ce qui n’est pas toujours facile à faire et peut demander un peu de temps de réflexion pour ne pas partir à la va-vite et regretter ses choix par la suite).

Vous l’aurez donc compris, choisir un divorce de type conflictuel, ou contentieux, ne sera pas le chemin le plus rapide à emprunter, mais cela peut-être inévitable, notamment dans le cas d’un divorce pour faute, où l’un des deux époux a commis une erreur comme l’adultère, menant l’autre à demander le divorce.

etapes-divorceComment s’y prend-on concrètement ? Pour divorcer, il vous faudra déjà trouver au moins un avocat, si vous partez sur le divorce par consentement mutuel, ou deux si c’est un divorce de type contentieux. Il vous sera demandé des papiers lors de la mise en place de votre dossier. Ces pièces demandées peuvent varier d’un cabinet à l’autre de prime abord. Une lettre de divorce pourra être envoyé à votre futur ex-époux(se) si vous êtes de demandeur du divorce, vous pourrez la rédiger seul ou bien avec l’aide de votre avocat (des formulaires pré-renseignés peuvent vous y aider). Ensuite, une fois l’autre prévenu, vous entamerez la procédure de divorce classique avec votre ou vos avocats. Cette dernière se déroule généralement en 5 étapes, qui peuvent être réduites selon le choix de divorce qui a été fait. Si vous désirez en savoir plus sur ces étapes, vous pouvez consulter cet article.

L’avocat ne sera pas le seul spécialiste  avec lequel vous aurez rendez-vous pendant la procédure. En effet, vous pourrez être amené à consulter un notaire, dans la mesure où vous avez des biens immobilier en commun. Ce dernier sera notamment chargé d’effectuer le partage des biens entre vous, ou en tout cas de déterminer les conditions de ce partage. Vous pourrez aussi être amené à consulter un détective privé, dans le cadre d’un divorce de type contentieux, où vous pourrez avoir besoin de preuves afin que le divorce se déroule plus favorablement pour vous que pour votre mari ou votre femme. Il n’est d’ailleurs pas rare de faire appel à ce type de spécialiste pour un divorce pour faute afin de prouver qu’il y a eu adultère par exemple.

Enfin, vous serez amené à voir le juge qui prononcera votre divorce. En effet, celui-ci va vous recevoir, seul puis à deux (sauf si vous choisissez le divorce à l’amiable, auquel cas il pourra éventuellement vous recevoir directement tous les deux), afin d’être sûr que vous souhaitiez divorcer et que vous ayez compris les conséquences d’un tel acte. Il pourra à la suite de ces entretiens établir ce que l’on appelle des mesures provisoires qui sont des directives à suivre durant la procédure, avant que le divorce ne soit réellement prononcé. Cela inclut notamment les directives concernant la garde des enfants si vous en avez ensemble, mais aussi le lieu de résidence de chacun des concernés.

Ce que le divorce implique

Bien évidemment, un divorce implique tout un tas de choses qui vont faire que votre quotidien ne sera plus le même, du moins pendant un certain temps. Il y a tout d’abord l’impact psychologique que ce dernier peut avoir. Pas seulement sur vous ou sur votre conjoint(e) actuel(le) mais aussi sur les enfants que vous pouvez avoir en commun et votre entourage de manière générale, qu’il s’agisse de votre cercle d’ami ou de votre entourage familial.

conséquences-du-divorceEn effet, lorsqu’on choisit de se séparer, cela laisse toujours des traces. Vous ne regretterez peut-être pas votre divorce mais cela pourrait être le cas pour certaines personnes qui vous côtoient, même moins fréquemment que d’autres. Les enfants ont toujours plus ou moins de mal à s’y faire, étant donné que l’idéal pour eux est généralement de voir leurs parents réunis, sauf lorsqu’il y a des violences conjugales au sein du foyer.

D’ailleurs, annoncer que l’on va divorcer à ses enfants et aux autres qui nous entourent n’est pas toujours simple à entreprendre mais c’est pourtant inévitable. Cela nécessite d’avoir été réfléchi, mais parfois il n’y a pas non plus de recette miracle. A chacun sa manière d’aborder les choses. On peut trouver de l’aide dans certains ouvrages ou en suivant simplement son instinct. Le mieux serait peut-être d’arriver à dire les choses à deux, même si ce n’est pas toujours facile à faire puisqu’un divorce entraîne souvent un climat de conflit (même si on ne le souhaite pas au préalable).

Il faut tout de même s’attendre à perdre certains contacts lorsque l’on décide de divorcer, qui peuvent être des amis proches ou de l’entourage. En effet, il n’y a pas que les enfants qui puissent ne pas accepter cette nouvelle. Tout contact avec l’ancienne belle famille sera déjà rendue plus difficile mais certains amis pourront aussi vous reprocher certaines choses et vouloir rompre tout contact.

Outre l’aspect psychologique de la chose, un divorce entraînera forcément des conséquences au niveau financier. Même si vous êtes aidé par l’aide financière qu’est l’aide juridictionnelle (qui est fonction de certaines caractéristiques, notamment de votre revenu), il y aura toujours un minimum de frais liés à la séparation. Vous devrez payer ce qu’on appelle les dépens, frais reliés au divorce, mais aussi le ou les avocats. Si vous engagez deux avocats, le prix sera nécessairement plus élevé d’ailleurs. Il faut savoir aussi que tous les avocats ne pratiquent pas les mêmes tarifs en fonction de l’endroit dans lequel ils exercent mais aussi de leur âge et leur expérience. A titre d’illustration, un jeune avocat coûtera en principe moins cher qu’un avocat qui est en fin de carrière.

maison-et-divorceDu côté des finances il y a également l’impact sur les biens. C’est ce qu’on appelle la séparation des biens. Cette conséquence du divorce dépend principalement de si vous avez établi ou non un contrat de mariage avec votre mari (ou femme). Dans certains cas, il faudra tout diviser en deux afin que chacun ait une part équitable. On finit alors par vendre certaines de nos affaires pour pouvoir diviser équitablement. Dans le cas où on est marié sous le régime de la séparation des biens, ce qui a été acquis durant le mariage par l’un des deux époux reste à la personne qui a effectué l’achat (la facture faisant foi).

Il arrive d’ailleurs bien souvent que durant un divorce on ne reconnaisse plus l’autre qui s’acharne pour s’accaparer un maximum d’affaires. Attention aux escroqueries comme les crédits qui auraient été contractés à vos deux noms alors qu’il s’agit en fait d’un seul de vous deux qui en a fait la demande. Dans ce genre de cas, vous serez malheureusement obligé de payer, à moins que vous puissiez prouver légalement que vous n’étiez pas impliqué et encore faut-il que l’autre soit solvable.

Des stratégies pour conserver au mieux votre argent peuvent être mises en place, notamment en comparant les devis de différents avocats, mais aussi en ayant recours à des pratiques légales comme la donation (mais encore faut-il que cela soit fait à temps, même avant de divorcer). Concernant les biens immobiliers, vous aurez le choix entre conserver votre maison pour la laisser à l’une des deux parties qui devra payer sa part ou la revendre pour peut-être acheter un autre bien immobilier qui vous appartiendra entièrement.

Il vous faudra également trouver un endroit où stocker vos meubles si vous décidez d’en conserver, ce qui pourra aussi rejaillir sur votre budget d’ailleurs dans le cas où vous devez louer un garde meuble si vous n’avez pas quelqu’un dans votre entourage susceptible de les entreposer. Vous pouvez aussi envisager de les donner pour ne plus avoir à vous embêter avec ce genre de détails, qui peuvent tout de même avoir de l’importance. Vous devrez peut-être retourner vivre chez de la famille ou des amis qui veulent bien vous accepter ou investir dans un immeuble ou une maison plus petite en fonction du budget qu’il vous restera une fois votre divorce prononcé.

Au niveau de l’organisation aussi, divorcer aura des impacts, d’autant plus lorsque l’on a des enfants. En fait, cela dépend de si l’autre vous venait systématiquement en aide ou non mais si c’était le cas, il va falloir apprendre à gérer les choses en étant 100% seul. Ce qui peut être assez délicat dans les premiers temps, le temps de trouver ses marques. Sachez qu’il existe des associations pour parents seuls qui peuvent vous épauler en cas de besoin, ne serait-ce que par le partage d’expériences.

Mais rassurez-vous, un divorce peut aussi valoir le coup, et heureusement, sinon on ne divorcerait pas. Or, c’est un acte fréquent à notre époque, ce qui était moins vrai pour les générations antérieures.

Pourquoi divorcer ?

Certains n’osent pas franchir le cap de la séparation, malgré le fait qu’une alternative au divorce existe, comme nous l’avons vu un peu plus haut (la séparation de corps). Et cela est compréhensif car le divorce entraîne forcément des conséquences dont on voudrait pouvoir se passer. Or, si ce dernier peut avoir des impacts négatifs sur notre vie, il peut également nous apporter des choses positives, et pas des moindres, que l’on n’aurait pas autrement.

En outre, fini la dépendance. Etre marié et d’ailleurs être en couple tout simplement entraîne joies du divorcenécessairement des « sacrifices » ou plutôt des compromis. Vous n’aimiez pas sortir tard le soir ? Ou au contraire votre mari ou votre femme était trop casanier ou trop casanière à votre goût ? Une fois que l’on est divorcé, ces petits détails qui peuvent toutefois avoir de l’importance ne posent plus problème.

D’ailleurs, après avoir atteint le statut de divorcé ou que le jugement est en cours, on peut aussi être « libéré » de certaines personnes qu’on ne désirait pas voir mais qu’on s’obligeait à fréquenter pour son mari ou sa femme. On pense bien souvent aux beaux-parents qui peuvent parfois nous mener la vie dure, jusqu’à d’ailleurs devenir la cause de divorce principale. Ou au meilleur ami qui squattait à n’en plus finir, sans se poser de questions sur les impacts que cela pouvait avoir sur la relation de couple d’autrui.

Fini également les disputes incessantes si tel était votre cas, ce qui pourra vous apporter une certaine tranquillité et une forme de zénitude. En effet, les conflits permanents peuvent très rapidement devenir insupportables, pouvant même entraîner une dépression plus ou moins forte. Lorsque l’on divorce, on finit donc aussi par s’affranchir de cette contrainte qui pouvait peser sur notre moral voire même rejaillir sur notre physique car la dépression entraîne aussi des symptômes physiques.

 

Si l’on pense au divorce c’est que l’on n’est pas heureux. Or, l’atteinte du bonheur est un objectif que tout le monde se fixe. Peut-être que vous avez été heureux à un moment donné avec la personne qui a partagé un bout de votre vie mais que ce n’est plus le cas. Divorcer n’est pas une tare, tout le monde à le droit à une seconde chance. C’est le message principal que l’équipe de Divorce Malin souhaite véhiculer à travers ses articles.

Bonne visite à tous, n’hésitez pas à nous poser vos questions dans les commentaires, nous y répondrons dans les meilleurs délais possibles.